18 février 2009

Partis Politiques et l'homoparentalité

Lors des élections présidentielles de 2007, le débat sur l'homoparentalité a refait surface lors des débats publics et politiques. Les réactions entre partis politiques diffèrent sur le thème de l'homoparentalité.

Les hommes politiques de gauche sont avant tout favorables à l'homoparentalité affimant que c'est une avancée dans la société. Le PS, le PCF et les verts sont favorables à l'ouverture du mariage et à l'adoption pour les couples homosexuels.

Lionel Jospin (PS): "La procédure d'agrément ne saurait donner lieu à une discrimination à l'égard de personnes qui souhaitent adopter, au seul motif de leur orientation sexuelle. Je veillerai donc à ce que la procédure d'agrément respecte ces principes, en l'inscrivant dans la loi s'il le faut." (8 avril 2002)

Du côté du parti centriste, François Bayrou, président du MODEM considère que le mariage doit être réservé à l'union d'un homme et d'une femme, cependant il est favorable à l'union civile de deux hommes ou de deux femmes à la mairie, il lui paraît normal de prendre en compte la revendication des couples homosexuels afin de pouvoir transmettre leur patrimoine à leur conjoint en cas de décès. Par contre, il est opposé aux droit à l'adoption des couples homosexuels : "l'enfant aurait alors deux pères ou deux mères, ce qui est pour moi un risque de confusion grave ". En revanche, il est favorable à l'adoption simple qui permet à l'autre parent, " la reconnaissance d'une responsabilité d'éducation, d'une prise en charge, sans création de lien de filiation ", ce qui permet également de répondre au vide juridique actuel en cas de décès du parent " biologique ".

Les hommes politiques venant de droite sont opposés à l'homoparentalité. Lors de l'élection présidentielle de 2007, Nicolas Sarkozy (UMP) défend la famille traditionnelle, il affirme que si le mariage homosexuel est légalisé en France, le risque c'est que l'homoparentalité va être reconnue juridiquement. Pour lui, cette répercution fera une mauvaise image de la famille dans la société.

Les hommes politiques de l'extrême droite considèrent qu'ils doivent prendre en compte les situations réelles des homosexuels et qu'ils ont un devoir de répondre à ceux qui veulent se marier et pouvoir adopter des enfants.
Selon Le Pen, la famille représente le caractère central de la société, la famille doit se fonder exclusivement sur l'union d'un homme et d'une femme et accueillir des enfants nés d'un père et d'une mère. Donc, il est opposé au mariage homosexuel et à l'adoption par des couples homosexuels.
En effet, le président du Front National, Jean Marie Le Pen est contre l'homosexualité.

En conclusion, les partis politiques de droite sont très conservateurs aux valeurs de la famille et refusent le mariage et l'adoption aux couples homosexuels, alors que les partis de gauche sont favorables. Cependant, il reste des exceptions, il se peut qu'un député de droite ou n'importe quel parti que ce soit du centre ou de la gauche sont favorables ou non à l'homoparentalité.


Commentaires sur Partis Politiques et l'homoparentalité

Nouveau commentaire