14 février 2009

Témoignage de Gilles

Gilles, 32 ans, est assistant dentaire et habite dans un petit village près de Montpellier. Gilles est gay et a deux enfants : Marie, 6 ans et Léo, 4 ans. Il a accepté de répondre à nos questions.

Beaucoup de jeunes homos se posent la question de savoir si ils seront parents. L'aviez-vous décidé depuis longtemps ? 
Je porte ce désir depuis mon adolescence, le fait d'être homo ne m'a jamais paru un obstacle en revanche je ne me voyais pas être père sans avoir un compagnon solide avec moi. Tout mes copains y étaient favorables, voire pour certains ça réveillaient leur propre désir d'enfants mais je n'ai pas eu de relation qui ont duré assez longtemps. Puis j'ai rencontré Fred et nous sommes décidés.

Par quel moyen êtes-vous devenu parent ?
J'ai une amie lesbienne depuis quelques années. Ana et moi avions parlé de ce désir et étions d'accord sur beaucoup de choses qui nous paraissaient importantes pour l'éducation de notre enfant (religion, école. lieu de résidence...). Du coup plutôt qu'elle fasse un enfant avec sa compagne via une insémination artificielle (pour nous en Espagne mais ça se fait aussi en Belgique), nous avons choisi d'être tout les 2 parents biologiques et l'avons fait à la maison avec une seringue. C'est pas très romantique mais on n'avait pas envie de coucher ensemble ça ne nous paraissait pas juste par rapport à nos choix amoureux.

Avez-vous rencontré des problèmes ? administratifs, avec votre entourage...
Administratif aucun car personne n'avait à se mêler de nos affaires et la gyneco d'Ana était sympa et a bien compris notre histoire. Et si elle n'avait pas été OK alors nous serions allé voir quelqu'un d'autre. Nos amis étaient plus dubitatifs surtout certains homos mais à partir du moment où l'on passe du temps à bien expliquer notre histoire et notre projet alors il y beaucoup moins d'opposition. Pour notre famille, sachant tous que nous sommes homos (le coming out a été un peu costaud mais finalement ça a fait du bien à tout le monde de ne pas vivre dans le mensonge), au début ils n'en croyaient pas leurs oreilles et finalement nos parents sont tellement contents d'avoir des petits enfants...

On entend souvent que les enfants issus de familles homoparentales risquent d'être rejetés ou moqués par leurs camarades. Quelle est votre expérience par rapport à l'école ?
Le meilleur argument que nous avons trouvé par rapport à cette question que nous nous sommes posés est qu'ils sont traités un peu comme un enfant de divorcé il y a 20 ans. En fait comme il y a tellement d'enfants qui ont soit 1 mère soit 1 père et pas les deux, finalement nos enfants qui ont deux parents homo ça n'est pas un problème. Mais la question c'est quand même posé par rapport à mon compagnon et à la compagne d'Ana quand ils viennent chercher les enfants à l'école. En fait on a expliqué la situation à la directrice de l'école une première fois. Depuis elle met les instituteurs au courant et ça roule. En fait ils trouvent ça génial, comme beaucoup de gens.

Une idée reçue courante est que le développement d'un enfant élevé par des homosexuels risque d'être compromis. Qu'en pensez-vous et aviez-vous réfléchi à cet aspect ?
Bien sûr nous y avons pensé mais l'APGL nous a fourni l'accès à des études qui disent clairement que les enfants d'homo vont aussi bien que les autres. Nous avons lu un bouquin d'un pédo psy, Stéphane Nadaud, ce qui nous a pas mal rassuré. Et puis je crois que nous devons arrêter de nous justifier car si les études sont formelles le sujet est clos. Le vrai intérêt est comment on élève des enfants dans notre société et comment on fait pour leur donner autant d'amour que possible.

Etes vous militant ? Et quelles sont vos attentes par rapport à l'Etat francais ?
Je suis pas tellement militant mais pour avoir des enfants en étant sur de ce que je voulais j'ai du m'intéresser à la situation et l'APGL nous a pas mal aidé en nous faisant rencontrer d'autres homos et en nous indiquant les bouquins et les études. Pour nous l'état français doit nous assurer que les citoyens français sont traités de manière égalitaire sans tenir compte de leur orientation sexuelle. Et puis on espère que Lisa et Fred seront reconnus comme des parents aussi.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes homos qui aimeraient devenir parents dans un futur plus ou moins proche ?
Ne pas se laisser impressionner par les autres et par le discours négatif de ceux qui n'ont pas d'info mais juste des préjugés. Il y a pleins de manière différentes d'être parents et homos donc beaucoup d'espoir d'y arriver. Ne jamais oublier que c'est nos enfants qui sont importants, donc il faut bien discuter avec ceux avec qui nous allons élever les enfants (la maman, le compagnon, la compagne) pour être sûr des problèmes et de comment les résoudre.

Posté par popom à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Témoignage de Gilles

Nouveau commentaire