26 janvier 2009

Conclusion

 

La plupart des pays européens comme la France refusent à ce jour, l’adoption pour les couples homosexuels et le recours aux PMA. Par conséquent, la plupart de ces familles vont à l’étranger (par exemple en Belgique) afin de faire une insémination artificielle ou soit alors adopter un enfant. Par contre, le mariage homosexuel n’est pas autorisé en France, le Pacs est la seule loi favorable donnée aux couples homosexuels pour fonder une vie commune. Malheureusement, cette procédure ne suffit pas aux homosexuels car ils réclament le droit d’avoir des enfants. Le Pacs n’ouvre pas cette possibilité. Ces pays sont en retard juridiquement sur l'homoparentalité par rapport aux Pays-Bas et l'Espagne.

Et cela est du à tout ces réclamations que les associations ont été crée pour manifester l'égalité des droits pour les couples de même sexe. Tous leurs revendications se répandent dans les médias (télévision, affiches publicitaires, radio…) et créent des débats entre les différents partis politiques. Cependant, les associations ne font pas que manifester, ils accompagnent également les couples homosexuels dans leurs démarches administratifs ou font des compagnes de lutte contre l’homophobie. Par exemple, la Gay Pride est une manifestation organisée chaque année partout dans le monde et permet ainsi aux homosexuels de revendiquer leurs droits.

De nos jours, l’homoparentalité est de plus en plus acceptée dans notre société mais elle ne l’est pas complètement. Selon un sondage du quotidien "métro", la plupart des français acceptent le mariage homosexuel mais refusent que ces derniers aient des enfants. Le problème qui se pose est la place de l'enfant dans un couple homosexuel. Le débat sur l’homoparentalité reste toujours d’actualité...

Posté par popom à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Conclusion

Nouveau commentaire